Référencement Moteurs Gratuit - Foot RSS AQUARELLE EN LIBERTÉ

L'AQUARELLE

Transparence et
spontanéité...




lundi 11 juin 2018

D'autres arbres fantastiques...

Et voici les autres "frondaisons" dont je vous ai parlé...
Elles sont toutes réalisées dans un format "marine verticale", que j'affectionne (autant que le format carré). 

Ce format permet des cadrages différents ; il permet de focaliser sur certaines parties d'un sujet et de travailler sur des gros plans.
L'objectif de ces tableaux était de mettre en valeur des branches torturées, ou présentant des enchevêtrements de tiges, tout en jouant sur des clair- obscurs qui donnent une ambiance parfois inquiétante à la composition.
Elle ne sont pas toutes réussies à 100%, mais certaines fonctionnent bien, en général grâce à un bon équilibre entre ombres et lumières. 

Elles sont quasiment toutes appareillées avec l'une des compositions carrées déjà présentées (forme, couleurs, thème...)

Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons oranges"
15 x 30 cm non encadré -2018

Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons dorées"
15 x 30 cm non encadré -2018



Anne Coquéau- Velut - Frondaisons grises
15 x 30 cm non encadré  - 2018


Anne Coquéau- Velut - Frondaisons turquoise
15 x 30 cm non encadré -2018 

Anne Coquéau- Velut - Frondaisons bleues
15 x 30 cm non encadré - 2018

Anne Coquéau- Velut - Frondaisons indigo
15 x 30 cm non encadré -2018

Anne Coquéau- Velut - Frondaisons lune
15 x 30 cm non encadré - 2018

Anne Coquéau- Velut - Frondaisons marron
15 x 30 cm non encadré - 2018


jeudi 26 avril 2018

Des arbres pour le Salon de Serres- Castet...


J'ai réussi cette année à terminer une série de huit tableaux (et même plus), sur le même thème - les arbres fantastiques -, que j'ai d'abord exposés au Salon de Bizanos, et que je présente, dans une version complétée au Salon de Serres-Castet
Ce sont des aquarelles, avec des "effets spéciaux", réalisés grâce à l'encre, au sel, et à des gels.
Pour chaque tableau, il y a un gros travail d'observation de l'arbre, du roseau, des branches afin de cerner la zone qui servira de base au tableau.
Il y a ensuite un moment important consacré au dessin

La pose de l'aquarelle se fait en plusieurs lavis superposés, avec des temps d'attente et de réflexion assez longs, afin de laisser sécher le papier à cœur, et d'adapter les couches suivants au résultat obtenu.
La touche finale est consacrée à une reprise à l'encre du sujet...
Ce ne sont donc pas des aquarelles qui se terminent en une après- midi...

Voici les huit tableaux exposés à Serres- Castet. . J'ai réussi à les regrouper par paires (couleurs ou thèmes)... D'autres tableaux dans un format différent sont aussi prêts à être encadrés.

Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons turquoises" -
45 x 45 cm encadré

Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons bleues" -
 45 x 45 cm encadré


Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons roses " -
45 x 45 cm encadré

Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons grises" -
45 x 45 cm encadré

Anne Coquéau- Velut - "Roseaux marrons" -
45 x 45 cm encadré
Anne Coquéau- Velut - "Frondaisons marrons" -
45 x 45 cm encadré

Anne Coquéau- Velut - "Roseaux turquoises" -
45 x 45 cm encadré
Anne Coquéau- Velut - "Roseaux verts" -
45 x 45 cm encadré








mercredi 25 avril 2018

Pour le Week-end du 1er Mai 2018 , le 13ème Salon du Petit Tableau de Serres- Castets


Le 13ème  Salon du Petit Tableau de Serres- Castet, organisé par Maddy Castaingt et son équipe se tiendra du 28 Avril au 1er Mai 2018 dans la superbe salle du  belvédère de Serres-Castet.
La particularité de ce Salon est de proposer des œuvres de petit format (inférieur à 50x 50cm), d'artistes amateurs ou professionnels, de la région paloise ou de plus loin encore, et ce, dans toutes les techniques possibles. 

Vous avez 4 jours cette année pour profiter de l'exposition....
Merci de votre visite !


samedi 10 mars 2018

Une autre expo pour le groupe Aquarelle en Liberté : "Femme, femme, femme"...


Le groupe Aquarelle en Liberté expose des aquarelles jusqu'au 28 Mars 2018 dans le hall du Centre Social de la Pépinière ( Ave Robert Schuman, à Pau). 
Nous avons travaillé depuis septembre sur le thème de la femme, dans le but de participer à la journée mondiale de la Femme, qui a lieu tous les ans le 8 Mars. 
Nous avons essayé de varier les plaisirs en proposant des copies de grands maîtres (Klimt, Monet, Van Dongen...), des créations personnelles et des portraits d'après modèle vivant (notre amie Pierrette).
Le Cente social est ouvert du Lundi au vendredi, de 9h à 12h, et de 14h à 18h environ.
N'hésitez pas à nous rendre une petite visite !


Les exposants sont : Anne-Marie Dartau, Jean Dieudonné, Jean-Hubert Wasik, Georges Dumereau, Marie- Noëlle Barthou, Michèle Vaissière, Geneviève Morandini, Nicole Andréani, Myriem Dauga, Jackie Diez, Guy Basset, Mary Diozède, Pierrette Pidance et moi- même.





Anne-Marie Dartau et Jean Dieudonné 

Anne Coquéau- Velut 

Anne Coquéau- Velut 

Marie- Noelle Barthou - Geneviève Morandini et Michèle Vaissière

Georges Dumereau

Guy Basset et Nicole Andréani

Jackie Diez

Jean- Hubert Wasik

Mary Diozède 

Myriem Dauga - Nicole Andréani et Guy Basset

Guy Basset, Nicole Andréani  et Jackie Diez

Pierrette Pidance


mardi 6 mars 2018

La saison des expo reprend avec les AMIS DE CHRISTIAN DURAND


Le mois de Mars s'annonce bien chargé : trois expositions vont s'enchaîner (ou se chevaucher). 
La première est notre exposition annuelle avec les Amis de Christian Durand. Elle est en place depuis lundi à la Chapelle de la Persévérance, à PAU et se poursuivra jusqu'au 18 Mars 2018. 
La visite peut se faire tous les après-midis (14-19h).
Vous y retrouverez les oeuvres des dix artistes qui exposaient l'an passé :
* à l'aquarelle : Hélène Miro, Yvonne Soulue, Lore (Pascale Lambert), Geneviève Morandini
* à la peinture sur soie et pierres façonnées : Maïté Cavalli
* à l'acrylique : Vonny (Yvonne Rivera), Yvonne Chassaigne, Claudie Estève et Richard Mena



Voici un petit condensé des tableaux que j'ai accrochés cette année. 
Bonne visite !


Anne Coquéau- Velut- La Chapelle de la Persévérance 2018

mercredi 24 janvier 2018

Des pensées à la pelle...


Pour la reprise des ateliers d'aquarelle en janvier, nous avons réalisé avec le groupe des confirmés un très joli sujet : des petites pensées dans un verre à peine visible. 
J'ai traité ce sujet lors d'un stage avec Joëlle Krupa- Astruc, il y a une dizaine d'années. Le bouquet n'était pas très lisible (fleurs pas très définies, vase presque invisible), mais j'en avais tiré une aquarelle qui se tenait.

Bouquet de pensées

Voici l'aquarelle que j'ai faite il y a 10 ans. Nous avions travaillé longuement le fond dans l'humide, avant de nous attaquer au bouquet. Nous avions à peine touché le papier et fait bouger les couleurs pour obtenir ce fond subtil et sans traces.
Nous avions travaillé le plus longtemps possible dans le premier humide : réalisation du vase, des feuilles... avant de tout sécher et de nous lancer dans les fleurs.

Puis, nous avions travaillé les fleurs une par une, avant de placer les tiges qui sortent du bouquet dans la diagonale du tableau.

Anne Coquéau- Velut - "Petites pensées" - 30x 40cm non encadré
Le groupe confirmés étant tout à fait capable de le réaliser, j'ai donc proposé ces petites pensées en janvier.   C'était un sujet difficile, et pas évident à traiter dans l'après- midi. Beaucoup de stagiaires l'ont terminé à la maison. Certains l'ont même refait une seconde fois... preuve que le sujet était intéressant !
Il en est sorti de très jolis bouquets, que je partage avec vous...De toutes les tailles, dans tous les formats (portraits, paysages, carrés...). Certains ont changé les couleurs de fleurs, et ont fait preuve d'inventivité dans la composition...
Vraiment, bravo à toutes et à tous...
Je vous laisse les découvrir.

 
A. Lachal / JP Hoenner /JP Hoenner/ L. Petit


C. Girard (pastel) / E. Dubois / C. Girard /AM Jouanchicot




D. Marre / D. Dubois / D. Dubois / AM Traille
C. Girard / M. Martin / C. Huc /MH Tanquereuil



dimanche 7 janvier 2018

Une belle exposition : "Le jardin secret des Hansen" - La collection Ordrupgaard au Musée Jacquemart- André à Paris



Lors de notre passage à  Paris, nous avons passé une après-midi au Musée Jacquemart- André (dans le VIIIe arrondissement), pour admirer la collection Ordrupgaard, exposée sous le titre "Le jardin secret des Hansen".




 Le Musée Jacquemart -André - Musée des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs - est en lui- même une petite merveille, qui présente des collections raffinées de mobiliers, peinture, sculptures ou objets de la vie quotidienne...


Un peu d'histoire sur le musée ...
C'est à l'origine une demeure particulière de grands bourgeois, en l'occurrence ici protestants, devenue un musée en préservant l'aménagement initial des lieux


En 1868, Edouard André commanda à l'architecte Henri Parent cet hôtel particulier. Édouard André était un héritier de l'une des plus grandes fortunes du Second Empire, originaire du Sud-Est de la France (Nîmes), qui avait servi dans la garde personnelle de Napoléon III. Il avait acquis un terrain de 5 700 m2 pour la somme considérable de 1 520 000 francs. Les travaux, se déroulant de 1869 à 1875, mirent en place un hôtel dévolu aux fêtes et à la réception, équipé de toutes les commodités modernes, dans un décor théâtral.







En 1872 André, amateur d'art, avait racheté la Gazette des Beaux-Arts et pris la direction de l'Union centrale des arts décoratifs; il conçut alors le projet de constituer une collection de tableaux, de sculptures, de tapisseries et d'objets d'art du XVIIIe siècle. En 1880, il épousa Nélie Jacquemart, une jeune artiste peintre qui s'associa aux projets de son mari. Ensemble, ils constituèrent méthodiquement leur collection, Nélie s'intéressant plus particulièrement à la peinture italienne, des primitifs des XIVe siècle et XVe siècle à la Renaissance, correspondant à 124 œuvres sur les 137 tableaux italiens conservés à Paris. Parallèlement, ils aménagèrent leur demeure pour mettre en valeur le mieux possible leurs acquisitions..






Nattier - Madame d'Antin

Paolo Ucello - Saint Georges terrassant le dragon

 En 1894 André mourut, laissant à Nélie l'achèvement du futur musée. Celle-ci prévoit en effet de léguer l'hôtel à l'Institut de France dans le souci de préserver l’intégrité de sa collection et de la faire découvrir au plus grand nombre, à condition qu'il fût ouvert au public et transformé en musée. 


À sa mort en , Nélie Jacquemart légua l’ensemble de ce patrimoine à l’Institut de France
Depuis 1913, date effective du legs, l’Institut de France et la Fondation Jacquemart-André s’efforcent de conserver, protéger et valoriser ce patrimoine, la disposition des lieux n'ayant pas été modifiée.





 L'Exposition "Le Jardin secret des Hansen"
Comme au Musée Jacquemart-André, la collection d’Ordrupgaard est constituée par un couple féru d’art, les danois Wilhelm (1868 – 1936) et Henny (1870 – 1951) Hansen
Homme d’affaires passionné d’art, esprit indépendant et visionnaire, Wilhelm Hansen assemble en seulement deux ans entre 1916 et 1918 une collection unique en Europe d’œuvres représentatives de l’impressionnisme et du post-impressionnisme de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle. Une sélection de plus de 40 tableaux est présentée pour la première fois à Paris, au Musée Jacquemart-André.
De Corot à Cézanne et Matisse, en passant par les paysages changeants de Monet, Pissarro, Sisley et les doux portraits de Renoir, Morisot ou Gonzalès, l’exposition m'a permis de découvrir des trésors peu connus en France. Etaient également mis à l’honneur des artistes aussi emblématiques que Degas, Manet ou Courbet, avant un final consacré à l’art vibrant et sensuel de Gauguin.







L'exposition est en place jusqu'au 22 janvier... Dépêchez- vous d'y aller !