Référencement Moteurs Gratuit - Foot RSS AQUARELLE EN LIBERTÉ: Une belle exposition : "Le jardin secret des Hansen" - La collection Ordrupgaard au Musée Jacquemart- André à Paris

L'AQUARELLE

Transparence et
spontanéité...




dimanche 7 janvier 2018

Une belle exposition : "Le jardin secret des Hansen" - La collection Ordrupgaard au Musée Jacquemart- André à Paris



Lors de notre passage à  Paris, nous avons passé une après-midi au Musée Jacquemart- André (dans le VIIIe arrondissement), pour admirer la collection Ordrupgaard, exposée sous le titre "Le jardin secret des Hansen".




 Le Musée Jacquemart -André - Musée des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs - est en lui- même une petite merveille, qui présente des collections raffinées de mobiliers, peinture, sculptures ou objets de la vie quotidienne...


Un peu d'histoire sur le musée ...
C'est à l'origine une demeure particulière de grands bourgeois, en l'occurrence ici protestants, devenue un musée en préservant l'aménagement initial des lieux


En 1868, Edouard André commanda à l'architecte Henri Parent cet hôtel particulier. Édouard André était un héritier de l'une des plus grandes fortunes du Second Empire, originaire du Sud-Est de la France (Nîmes), qui avait servi dans la garde personnelle de Napoléon III. Il avait acquis un terrain de 5 700 m2 pour la somme considérable de 1 520 000 francs. Les travaux, se déroulant de 1869 à 1875, mirent en place un hôtel dévolu aux fêtes et à la réception, équipé de toutes les commodités modernes, dans un décor théâtral.







En 1872 André, amateur d'art, avait racheté la Gazette des Beaux-Arts et pris la direction de l'Union centrale des arts décoratifs; il conçut alors le projet de constituer une collection de tableaux, de sculptures, de tapisseries et d'objets d'art du XVIIIe siècle. En 1880, il épousa Nélie Jacquemart, une jeune artiste peintre qui s'associa aux projets de son mari. Ensemble, ils constituèrent méthodiquement leur collection, Nélie s'intéressant plus particulièrement à la peinture italienne, des primitifs des XIVe siècle et XVe siècle à la Renaissance, correspondant à 124 œuvres sur les 137 tableaux italiens conservés à Paris. Parallèlement, ils aménagèrent leur demeure pour mettre en valeur le mieux possible leurs acquisitions..






Nattier - Madame d'Antin

Paolo Ucello - Saint Georges terrassant le dragon

 En 1894 André mourut, laissant à Nélie l'achèvement du futur musée. Celle-ci prévoit en effet de léguer l'hôtel à l'Institut de France dans le souci de préserver l’intégrité de sa collection et de la faire découvrir au plus grand nombre, à condition qu'il fût ouvert au public et transformé en musée. 


À sa mort en , Nélie Jacquemart légua l’ensemble de ce patrimoine à l’Institut de France
Depuis 1913, date effective du legs, l’Institut de France et la Fondation Jacquemart-André s’efforcent de conserver, protéger et valoriser ce patrimoine, la disposition des lieux n'ayant pas été modifiée.





 L'Exposition "Le Jardin secret des Hansen"
Comme au Musée Jacquemart-André, la collection d’Ordrupgaard est constituée par un couple féru d’art, les danois Wilhelm (1868 – 1936) et Henny (1870 – 1951) Hansen
Homme d’affaires passionné d’art, esprit indépendant et visionnaire, Wilhelm Hansen assemble en seulement deux ans entre 1916 et 1918 une collection unique en Europe d’œuvres représentatives de l’impressionnisme et du post-impressionnisme de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle. Une sélection de plus de 40 tableaux est présentée pour la première fois à Paris, au Musée Jacquemart-André.
De Corot à Cézanne et Matisse, en passant par les paysages changeants de Monet, Pissarro, Sisley et les doux portraits de Renoir, Morisot ou Gonzalès, l’exposition m'a permis de découvrir des trésors peu connus en France. Etaient également mis à l’honneur des artistes aussi emblématiques que Degas, Manet ou Courbet, avant un final consacré à l’art vibrant et sensuel de Gauguin.







L'exposition est en place jusqu'au 22 janvier... Dépêchez- vous d'y aller !

1 commentaire:

Anne Traille a dit…

Je suis allée voir cette exposition fin novembre, expo que j'ai beaucoup aimée.
entre autre une nature morte "les poires" (?) paysage de neige de Pissaro....et Gauguin..
à bientôt
amarie traille